HydroRenaissance

Publié le par vivante-poesie.over-blog.fr

 

 Poèmes Hybrides

 

HydroRenaissance


 

Ne parle

Ecoute 

Les gouttes

Qui tombent du toit

 

Ne souffle

Le râle

Affale

Le feu, c'est le vent

 

Ne bouge

Mais hume

Ell fume

La terre trempée

 

Ne fait

Ressent

Vibrant

Est le sol mouillé

 

Ne dors

Voie toi

Ce mois

Se gorger de vie

 

 

 Scripté le 15 septembre 2010

 

 

Caractéristiques d'écriture :

Cinq strophes de 4 vers chacun.

 

La structure des trois

premières strophes est ainsi :

Trois vers "féminins"

(ayant un e muet pour fin de vers)

de deux syllabes

suivis d'un vers "masculin"

(n'ayant pas de e muet pour fin de vers)

de cinq syllabes.

L'unique rime, plate, est située

aux vers du milieu, et est

uniquement "féminine".

 

La structure des deux

dernières strophes est ainsi :

Trois vers "masculins"

(n'ayant pas de e muet pour fin de vers)

de deux syllabes

suivis d'un vers "féminin"

 (ayant un e muet pour fin de vers)

de cinq syllabes.

L'unique rime, plate, est située

aux vers du milieu, et est

uniquement "masculine".

 

  Les cinq rimes de ce poème

sont respectivement

pour les strophes 1-2-3-4-5 :

-1- rime "suffisante", car possédant deux phonèmes, en "oute" ;

-2-  rime "suffisante" en "ale" ;

-3- rime "suffisante" en "ume" ;

-4- rime "pauvre", car possédant un seul phonème, en "en/an" ;

-5- rime "pauvre" en "wa".

 

A la strophe 1, une allitération

(répétition de consonne) en "t" aux trois derniers vers ;

A la strophe 2, une allitération

en "f" aux premier et deux derniers vers ;

A la strophe 4, une allitération

en "r" aux deux vers du milieu.


 

 

 

 

Publié dans Poèmes Hybrides

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article