Marées noires

Publié le par vivante-poesie.over-blog.fr

Poèmes en prose

 

Marées Noires


 

Le ciel, la mer, la terre,

Les oiseaux, les remous

Infâme matière noire

Qui inonde la vue

D'un dédain ironique

Et cynique pour la vie

 

Eaux, airs et vies, emplis

Jusqu'aux cœurs d'une haine

Qui n'est même pas la leur,

Qui coule, et qui découle

D'un mépris sans raison

Et sans but pour la vie

 

Tic et tac, sans répit

Les abysses se remplissent

De la richesse humaine

De l'or noir millénaire 

De la mort de la vie

Que les humains oublient

 

 Scripté le 11 septembre 2010

 

 

Caractéristiques d'écriture :

Trois strophes de six vers blancs (en majorité),

Six syllabes par vers

(certains e muets auront faussé le compte, l'excuse étant que ce n'était pas le but initial).

 

Publié dans Poèmes en prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article